Votre santé

ComprendreLes troubles fonctionnels intestinaux

Un symptôme difficile à cerner

Troubles digestifs, accompagnés de douleurs abdominales ou de sensations douloureuses, ballonnements, constipation, diarrhées… Survenant très régulièrement, par crises et sur plusieurs jours, ces manifestations sont caractéristiques des troubles fonctionnels intestinaux, majoritairement traduits par « le syndrome du côlon irritable » ou  « colopathie fonctionnelle ». Cette affection n’est pas considérée comme une maladie en tant que telle sur le plan médical mais elle n’en est pas moins source de fatigue, d’inconfort et de stress.

 

En savoir plus: https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-intestin-irritable/reconnaitre-syndrome-intestin-irritable

L’essentiel pour comprendre les TFI

Quels sont les symptômes ?

Ces troubles, qui se concentrent sur le côlon et l’intestin grêle, sont aussi difficiles à identifier par le malade et le médecin qu’ils sont compliqués à traiter sur le plan médicamenteux, tant leurs mécanismes sont complexes et variés.


Avec quelles conséquences ?

L’apparition des symptômes peut ainsi survenir après la consommation de certains aliments ; des événements particuliers, des périodes de stress… Ces symptômes sont susceptibles d’évoluer spontanément vers une aggravation, une diminution ou leur disparition. Le syndrome n’entraîne pas de conséquence grave, ni de risque accru de développer une maladie inflammatoire chronique ou un cancer. Ce qui ne l’empêche pas d’altérer fortement la qualité de vie des personnes concernées.


Quelle est l’origine de ces troubles ?

Ce syndrome serait lié à une multitude de facteurs, variable d’un patient à l’autre : troubles moteurs entrainant des anomalies et des contractions du tube digestif, hypersensibilité digestive, modifications de la flore bactérienne colique et intestinale, inflammations locale, anxiété…


Qui est concerné ?

Les TFI touchent 5 à 10% de la population en France, majoritairement des femmes. Ce symptôme, qui peut concerner tous les âges, apparait néanmoins souvent avant 30 ans. Le plus courant des TFI est le syndrome de l’intestin irritable qui se manifeste davantage entre 40 et 50 ans.

Sources : Dapoigny M. Syndrome de l’intestin irritable : épidémiologie/poids économique.
Gastroentérol Clin & Biol 2009 ; 33(S1) : S3-S8.

Egalement :http://www.snfge.org/content/les-troubles-fonctionnels-intestinaux.

NB : chiffres différents de ceux de l’APSSII.


Quelle prise en charge ?

Dans un premier temps, mettre en place des mesures d’hygiéno-diététiques : éviter les aliments susceptibles d’exacerber les symptômes, faire régulièrement de l’exercice physique, en cas de constipation : augmenter la part des fibres dans le régime alimentaire et en cas de diarrhée : diminuer la part des fibres, des glucides indigestes, des fruits et de la caféine. Le résultat de ces mesures n’est souvent pas optimal et pourrait être renforcé par l’éducation thérapeutique.

Chiffres Clés

de la population en France souffre de troubles fonctionnels intestinaux, majoritairement des femmes.

de la population en France est touché par le syndrome de l'intestin irritable (SII)

En Janvier 2017, sur 108 patients, 91 % des utilisateurs de l'appli Tifanie considèrent que cette dernière est très utile.

Source: http://www.snfge.org/content/les-troubles-fonctionnels-intestinaux

Source: APSII, (1) Dapoigny M. Syndrome de l’Intestin irritable: épidémiologie/poids économique. Gastroenterol Clin Biol. 2009 Feb;33 Suppl 1:S3-8.

Section suivante

Vivre avec

Découvrir

Glossaire