Votre santé

Aidés, aidants, acteurs de santé : comment faciliter le lien ?

19.09.2017  | Communiqué de presse

« Comprendre la façon dont la santé impacte la vie des patients pour mieux répondre à leurs attentes ». A l’occasion du lancement de sa nouvelle promesse de marque, Teva Santé poursuit son action en direction des personnes fragiles et des aidants et s’attache à décrypter la question de l’autonomie à domicile.

Cette action s’inscrit dans la continuité du programme Marguerite, consacré à l’observance thérapeutique chez les personnes âgées, et est associée à l’esprit du label HS2 dont les premières Assises consacrées au « mieux vivre » et au « bien vieillir » se tiendront le 22 septembre à Paris. Teva Santé est l’un des 4 partenaires Premium de ces Assises.

L’étude « Teva Santé – Regards croisés aidants/aidés » a permis d’explorer la perception qu’aidés et aidants ont des notions d’autonomie et de dépendance. Teva a aussi testé en vie réelle auprès d’un panel d’aidés et d’aidants quels bénéfices les services connectés en santé peuvent apporter au quotidien.

Riche de ces enseignements, un module vidéo à visée informative pour « faciliter l’autonomie à domicile » a également été développé ; cet outil met en scène une sélection de services de santé connectée disponibles sur le marché ainsi que les aménagements mobiliers nécessaires pour faciliter l’autonomie des personnes fragiles à domicile ».

Dès ce mois d’octobre, Teva Santé s’attache à faire vivre sa nouvelle promesse – « Vivre des jours meilleurs ».


Vieillissement de la population et perte d’autonomie : tous concernés !

Demeurer à leur domicile : le choix des Français

Dans un contexte de vieillissement de la population et alors que la prévalence des maladies chroniques associées au vieillissement ne cesse de croitre, la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie ou dépendantes et leur soutien à domicile sont des préoccupations essentielles pour les individus comme pour la collectivité.

Pour vivre le plus longtemps chez soi, dans les meilleures conditions possibles, des services de santé connectés et des aménagements des logements existent.

Teva Santé a réalisé le module vidéo à visée informative « faciliter l’autonomie à domicile » pour faire découvrir à travers la visite de l’appartement de Louise, une sélection de services de santé connectée expliquant leurs bénéfices.

Pour visionner le film : http://www.teva-sante.fr/faciliter-lautonomie-des-personnes-fragiles-a-domicile/


Aidants, aidés, acteurs de santé la question centrale du lien

Les aidants : en « première ligne » pour le maintien à domicile d’un proche en perte d’autonomie.

Aider les personnes âgées et les personnes en situation de pré-fragilité ou de fragilité[1] en risque de perte d’autonomie à vivre dans leur environnement, permet de préserver la qualité de vie, facteur essentiel du « bien vieillir ».

«[1] Le syndrome de fragilité » désigne une altération de nos mécanismes d’adaptation au stress associée à un risque d’événements péjoratifs (incapacités, chutes, hospitalisation, entrée en institution…). Si l’âge est un déterminant majeur de « fragilité », il n’explique pas à lui seul ce syndrome, des personnes jeunes pouvant présenter des signes de « fragilité » ou de « pré-fragilité » en relation, par exemple, avec des pathologies chroniques.

Ceci a aussi un impact positif sur le risque de comorbidités (baisse des capacités cognitives, altération des capacités motrices…).

Cette aide est en priorité apportée par les proches, que l’on appelle communément « les aidants ». En 2017, 13 millions d’aidants apportent une aide régulière et bénévole à un ou plusieurs de leur proche en situation de handicap ou de dépendance, leur consacrant pour 57% d’entre eux plus de 5 heures hebdomadaires et pour 18%, plus de 20 heures hebdomadaires[1]. Une lourde charge qu’ils portent le plus souvent seul, 70%[2] des aidants familiaux s’estimant mal aidés par les pouvoirs publics et la moitié d’entre eux déclarant ne disposer d’aucune solution de recours en cas d’indisponibilité.

[1] Baromètre des Aidants 2017 – Fondation APRIL

[2] Baromètre Santé 360 Odoxa : Grand âge, dépendance et accompagnement du vieillissement.


Etude Teva Santé – regards croisés aidants – aidés

1 – Approche conceptuelle vs approche émotionnelle : la complexité de la relation aidants/aidés

L’étude « Teva Santé – Regards croisés aidants / aidés » a notamment permis de mettre en évidence un hiatus de perception entre aidants et aidés sur la question de l’autonomie: si les aidants et les aidés admettent de la même façon que l’autonomie intègre une composante matérielle et psychologique, les aidants sont plus sensibles à la première quand les aidés demandent davantage de relationnel. Pour l’aidant, l’autonomie c’est avant tout « être capable de faire les choses » , pour l’aidé, c’est avant tout « ne pas dépendre d’autrui ou le moins possible ».

2 – La technologie d’accord, mais choisie, et au service de « l’humain »

L’étude « Teva – Santé Regards croisés aidants/aidés » permet aussi de comprendre que l’enjeu de l’autonomie à domicile ne repose pas sur la mise à disposition de moyens techniques/technologiques permettant à une personne de vivre autonome, mais aussi sur le respect de son confort psychologique.
Pour les participants aux réunions, le libre-arbitre et l’approbation du choix des objets et services proposés est centrale, ces derniers devant proposer une aide sans jamais l’imposer et garantir l’indépendance de l’utilisateur sur les plans technologique et logistique.

C’est l’usager qui décide seul, quand il le peut, et en concertation avec l’aidant quand il le doit, s’il adopte tel ou tel service lui permettant d’être acteur de sa bonne santé et d’éviter ainsi de « créer ou recréer une dépendance ». Aidés et aidants comprennent l’intérêt de ces outils et sont prêts à les utiliser dès lors que les services digitaux sont conçus à partir de l’usage et de besoins identifiés : pour eux, ces services ne doivent pas digitaliser le monde réel mais apporter – au-delà de la dimension médicale – un bénéfice humain de réassurance et de sérénité ; du temps gagné notamment.

3 – Enfin, et c’est peut-être l’enseignement central de cette étude, ces outils, quels qu’ils soient, doivent favoriser la qualité de la relation humaine entre aidants et aidés, tant il est vrai que l’autonomie ne saurait se résumer à la seule capacité de satisfaire ses besoins élémentaires, mais intègre une dimension psychologique, associée à la dégradation de « l’estime de soi » dès lors qu’il n’est plus possible pour la personne fragile de faire elle-même.


Teva Santé, un créateur de liens pour que chacun puisse décider

2 questions à Erick ROCHE, Président de Teva Santé

Vous définissez Teva Santé comme un « créateur de liens », pourquoi ?

La France est le pays pilote dans le monde pour le lancement de la nouvelle promesse de marque de Teva « Pour Vivre des Jours Meilleurs » axée autour de la création et de la facilitation du lien entre les patients, leur entourage et les professionnels de santé. Cet engagement s’inscrit en toute logique dans l’histoire de notre laboratoire, dont la vocation première n’était pas uniquement de créer des médicaments, mais de les mettre à disposition du plus grand nombre ; en d’autres termes de créer un lien entre la réponse thérapeutique et le patient.

Quelle forme cet engagement auprès des patients a-t-il pris ?

Après avoir mené un travail d’expertise sur l’observance qui a abouti à la publication d’un Livre Blanc et de 20 recommandations qui ont débouché sur des actions concrètes, nous avons aussi pris conscience de l’importance de l’environnement des personnes fragiles. La question du lieu de vie, à cet égard, s’est avérée être un sujet clef qui dépasse le seul champ du suivi médical et du médicament.

C’est pourquoi nous sommes engagés auprès des aidants, lors de la Journée Nationale qui leur est consacrée, mais aussi toute l’année. C’est également dans cette perspective que nous soutenons des start-ups innovantes qui proposent des innovations remarquables dans le domaine de la e-santé pour faciliter l’autonomie des personnes fragiles à leur domicile. Si la santé connectée n’est pas notre cœur de métier, il est évident, aujourd’hui, pour Teva, acteur mondial de la santé et leader de l’industrie du médicament générique, que nous devons proposer des solutions de santé élargies.

Téléchargement

Glossaire