Votre santé

Magazine Positives : accompagner les patients tout au long de la PMA

En detail

Pathologie concernée

Infertilité

Date de lancement

Janvier 2017. 2 numéros par an sont prévus

Cible

Patients

Moyens mis en oeuvre

Distribution du magazine aux médecins, à l’intention des patientes ou proposé directement aux patientes, en salle d’attente.

Bénéfices

Informations sur des thématiques liées à la fertilité, au-delà du médicament.

Objectif

Le magazine Positives a pour objectif de répondre aux besoins et aux interrogations des patientes, de les soutenir dans leur parcours de fertilité.

Engagement de rattachement

Teva accompagne les patientes dans leur parcours en fertilité, vécu difficilement, le plus souvent, sur le plan émotionnel et/ou psychologique.

Intervenants

Equipe santé de la femme

Avancement

Les premiers retours des médecins sont très positifs. Il s’agit, pour eux, d’un service original et complet.

Dédié aux patientes engagées dans une démarche de procréation médicalement assistée (PMA), le magazine Positives a été conçu pour leur apporter de l’information et du soutien. Sur le ton léger des magazines féminins grand public, il aborde de manière empathique diverses thématiques liées à la fertilité.

Description

Une ligne éditoriale adaptée

Biannuel, ce magazine est construit autour d’un grand thème médical lié à la PMA et de diverses thématiques associées. Parmi ses rubriques, on trouve ainsi un édito, un dossier donnant la parole à des spécialistes, l’interview d’une psychologue, spécialisée dans le domaine de la fertilité, une page « Repères », une autre « Chouchoutez-vous »…


Une parole libérée

Très vivant, Positives propose aussi une rubrique « Blog à part » basée sur le vécu d’anciennes patientes et riche de leurs conseils ou  un « Vu/lu », écrit par une bloggeuse ayant vécu ce parcours en fertilité. Souvent désarmés dans le domaine de la PMA, les hommes ont aussi leur place dans ces pages, avec une « Paroles d’hommes ».

Chiffres Clés

environ, est concerné en France par une infécondité involontaire dans l’année qui suit l’arrêt de la contraception.

enfants naissent chaque année, grâce aux techniques d’aide Médicale à la Procréation, soit près de 3% des naissances.

c'est le taux de réussite des aides médicales à la procréation.

Source : Enquête nationale périnatale (ENP) et l’Observatoire épidémiologique de la fertilité en France (Obseff).

 

En savoir plus

Contact chez Teva

Direction de la Communication
communication.interne@tevafrance.com

Glossaire